L’étude sur l’immigration clandestine des mineurs non accompagnés

L’équipe qui était composée de Rafika Hafdallah (Chef de projet), Noureddine Khaled, Aziza Oussaad et Faeida Lafer.

La recherche qui a commencé en 2009 est arrivé à son terme en fin 2011, elle était composée de deux axes : volet institutionnel et volet psychosocial.

A – volet institutionnel :

Il s’agissait de remplir des questionnaires détaillés d’identification et de description des activités d’associations travaillant dans le domaine de l’enfance.

L’investigation des associations portaient sur :

  • Mission et vision et objectifs. 
  • Structure Organisationnelle : Organisation, Planification et coordination.
  • Suivi et évaluation et Reporting. 
  • Comptabilité et budgets, Ressources Financières.
  • Partenariats, Relations Publiques.

Les structures investiguées :

Région centre :

  • La ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme : LADDH, Domaine d’intérêt principal de l’association : juridique
  • Réseau Algérien pour la défense des droits de l’enfant NADA.
  • Association : prise en charge des élèves et familles (Boumerdes)
  • Association pour l’aide, la recherche et le perfectionnement en psychologie (SARP).

Région Ouest (Oran) :

  • Association  AAPSC CHOUGRANI : Action et Promotion Social et Culturel.
  • Association INTISSAR pour la protection de la jeunesse et de l’enfance.
  • Association SAH : Santé Sidi El Houari.
  • Association FARD.

Région Est  (Annaba):

  • Association : EL IKRAM

B – volet psychosocial :

Après plus une année de contact direct avec les mineurs harragas effectifs ou potentiels, nous avons recueilli leurs histoires personnelles, pris connaissance de leurs aventures, essayé de comprendre comment ils affrontaient le danger et le risque et comment ils prenaient en main leurs destins à un âge ou ils sont sensés être sous l’autorité de leurs parents et sous la protection de leurs famille. Il nous a semblé pertinent de réfléchir sur le rôle de ces familles, leurs fonctionnements et d’entamer un travail d’investigation avec elles.

Le guide d’entretiennous a aidé à évaluer la représentation par la famille de l’émigration illégale (harga) dont elle est partie prenante du fait même de l’implication d’un de ses membres qui plus est un enfant mineur.

  • Niveau socio-économique et défaillance du rôle du père.
  • Les rôles dans la famille.
  • Ecole et travail.
  • La représentation de la harga.
  • Harga du mineur : niveau d’information des parents.
L’étude sur l’immigration clandestine des mineurs non accompagnés
Retour en haut